code du travail

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le code du travail étant le texte de garantie du droit du travail essai de donner une définition complète et satisfaisante à toutes les relations du travail et situations possibles. Pour ce faire, il est partagé grande parties, la partie réglementaire et la partie législative.

Le code du travail et la relation individuelle

Le code du travail consacre une grande partie pour la partie législative. Elle parle des rapports qui peuvent exister au travail. Les relations individuelles et collectives, la durée du travail, salaire… Elle aborde également des sujets pouvant intéressés le personnel comme la santé, la sécurité au travail, ainsi que des dispositions relatant la relation professionnelle entre le chef d’entreprise et l’employé. Le code du travail garantit le contrôle de l’application de la législation du travail. Récemment, il offre la possibilité aux mères d’allaiter leurs nouveaux nés. Cette petite modification a été déjà introduit il y a cent ans environ mais le fait qu’il y ait d ’emplacement spécial était novateur . En 2008 la possibilité d’allaitement était possible dans le lieu de travail. Cette législation ordonne également aux établissements employant plus de cent employés d’installer un endroit dédiés spécialement à l’allaitement.

Le code du travail et la durée d’allaitement

Puisque la partie législative est consacrée davantage à la relation humaine, la partie réglementaire du code du travail aborde les même thèmes (la relation individuelle) Dans la même optique que la partie précédente, toutefois, elle fixe les règlements que doivent respecter les employeurs. Comme le temps d’allaitement, la durée de celui-ci pendant une journée de travail. Elle organise la répartition des heures de pauses pendant la journée. Par contre si, l’établissement a un local destiné à l’allaitement à l’intérieur ou à proximité, la demi-heure est réduite à vingt minutes.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »